Home

1000Tea

Écrit par Prakash | Le 20 avr 2013

Mes premiers contacts avec le Go hongrois ont eu lieu dans l’arrière-cour d’un immeuble donnant sur l’une des rues les plus touristiques de Budapest, Váci utca. Cette arrière-cour abrite un salon de thé qui s’appelle 1000Tea.

Arrivé dans ce salon, je ne vois aucun Goban, juste quelques clients et deux échiquiers. En demandant au serveur, je me rends compte qu’Internet ne m’a pas menti et qu’il ne s’agissait pas d’un appât pour me faire jouer aux échecs. Il y a bel et bien un club de Go dans le sous-sol du salon.

Le local est composé de deux pièces : la salle principale où se réunissent la plupart des joueurs, plus une petite pièce pour les parties en tête-à-tête. L’ambiance est feutrée, la lumière douce et chaleureuse, et la bonne humeur règne dans le club. Les Gobans sont placés au niveau du sol, et je me suis souvenu du mal qu’a eu Hikaru à s’asseoir sur ses talons. En m’asseyant ainsi, j’ai l’impression de franchir une étape pour devenir un fort joueur (fort des genoux et des cuisses au minimum).

1000Tea

Des joueurs de tous les niveaux viennent jouer ici, du débutant au dan confirmé. J’ai pour l’instant joué avec un fort kyu et un 1er dan.

Il me reste le problème de la langue : je ne comprends rien aux discussions et dois travailler quelques tsumegos de la méthode Assimil.

3 commentaires

  1. Johan dit :

    Excellent ! Tu vas te muscler les fesses et travailler ta souplesse :D Utilisent-ils les noms japonais des coups ?

    • Prakash dit :

      Ceux qui parlent anglais semblent comprendre les termes japonais, mais j’ai tout de même l’impression qu’ils ont des termes techniques hongrois, car lorsqu’ils discutent de certains coups, je ne reconnais pas de mots japonnais.

  2. Johan dit :

    C’est quoi le niveau des plus forts joueurs ?

Un commentaire ?